L'ACTUALITÉ

Epreuve d’un examen de la Fac de Droit de Sousse griffonnée à la main, le ministère de l’Enseignement réagit

Publié le : 29 Juin 2017

 

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a estimé que la manière de présenter l’épreuve du Droit fiscal griffonnée à la main sur un papier et distribué aux étudiants de la faculté de Droit et des Sciences politiques de Sousse, est inacceptable et affecte l’image de l’institution universitaire en Tunisie tout comme elle abaisse de l’estime de l’étudiant.

 

Une source du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a déclaré que le ministère n’intervient pas dans la forme ni le contenu de l’examen ni le côté pédagogique, assurant, toutefois, que la forme sous laquelle a été présenté l’examen est inacceptable et indique que le sujet a été rédigé d’une manière irresponsable.

 

La même source a souligné que les étudiants ont le droit de contester auprès de l’administration de l’université la manière dont l’examen a été présenté, signalant que le ministère soumettra son avis à l’Université de Droit et des Sciences politiques de Sousse à ce sujet.

 

D’autre part, nous avons contacté le Doyen de la Faculté de droit et de sciences politiques de Sousse, Lotfi Tarchoun, qui a confirmé que le texte de l’examen a été présenté sous cette forme, assurant que cela est de nature à affecter l’image des établissements universitaires tunisiens.

 

Il a également expliqué que l’administration de l’université ne détermine pas de critères pour la forme de présentation de l’examen, affirmant que ce problème apparaît comme simple par rapport à d’autres problèmes. Pour lui, la chose importante est que l’examen n’a pas été fuité.

 

Le doyen de la Faculté de Droit a fait remarquer que l’administration n’oblige pas les enseignants à fournir des examens écrits sur l’ordinateur, signalant que parmi les motifs poussant les professeurs à fournir l’examen de cette manière est la crainte de fuites.

 

Il a affirmé que l’université ouvrira une enquête sur l’incident et qu’elle attirera l’attention du professeur de cette question.

 

Il est à noter qu’une étudiante à la Faculté de Droit et Sciences politiques a contacté Tunisienumérique pour se plaindre qu’un professeur de Droit fiscal a donné l’examen écrit à la main sur un papier blanc sans aucune entête officielle ou référence à l’université. Mal écrite, l’épreuve de l’examen a soulevé l’ire des étudiants.

 

src: Tunisienumerique