L'ACTUALITÉ

Noureddine Selmi : Il ne faut pas prendre l'étudiant en otage

Publié le : 09 Janvier 2018

 

Le chef de cabinet du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Noureddine Selmi, a été l’invité de Rass à Rass de Sofiène Ben Hamida, ce lundi 8 janvier 2018, sur Nessma TV.

 

Lors de son passage à l’émission, M.Selmi a indiqué que la situation au sein des établissements universitaires est critique. En effet, environ 20 de ces établissements observent actuellement une grève et ce suite aux revendications des enseignants appelant à des augmentations salariales.

 

Il a cependant ajouté que ces revendications étaient légitimes au vu des conditions difficiles dans lesquelles les enseignants et les chercheurs travaillent. M. Selmi a également souligné que la problématique dans les revendications du corps universitaire était dans la forme de la protestation et non pas dans le contenu.

 

« L’étudiant est le centre du processus éducatif universitaire, on ne peut donc le priver de passer ses examens et le prendre en otage. Les examens ne se sont pas déroulés dans les délais et ce dans 17 établissements universitaires et je trouve que c’est illogique d’entamer le 2ème semestre sans avoir passé les examens du 1er semestre. Des efforts ont été fournis dans ce sens et on a eu des discussions avec un nombre d’enseignants qui ont exprimé leur volonté de négocier afin de surmonter cet obstacle et permettre à l’étudiant de passer ses examens» a-t-il martelé.

 

L’invité de Rass à Rass est par ailleurs revenu sur la migration des compétences universitaires indiquant qu’on compte aujourd’hui 1163 cadres supérieurs qui ont quitté la Tunisie vers l’étranger dont des enseignants universitaires et des maîtres de conférences.

 

Il a ajouté toutefois que seulement 162 professeurs universitaires tunisiens avaient migré cette année, soulignant que ce chiffre s’est considérablement réduit en comparaison à ceux enregistrés dans les années passées.

 

Au final, le chef de cabinet du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a conclu son intervention en affirmant que l’avancement du rang de l’Université de Tunis El Manar dans le classement mondial des établissements universitaires était très honorable. Il a en outre ajouté que l’objectif est d’inclure 5 universités tunisiennes dans les mille meilleurs établissements universitaires au monde.

 

src:businessnews.com.tn