L'ACTUALITÉ

un étudiant présumé coupable à la planification de l’explosion du canal de Gaz Algérien à Kasserine

Publié le : 08 Février 2016

 

La chambre criminelle du Tribunal de première instance à Tunis a statué dans l’affaire en rapport avec ceux qui planifiaient l’explosion du canal de Gaz reliant l’Algérie à l’Italie à travers la Tunisie, et au niveau du gouvernorat de Kasserine.

 

Le premier accusé a été condamné pour six ans de prison avec un complément d’un suivi administratif. Le deuxième accusé a été condamné à une année de prison, alors que le troisième accusé a été disculpé.

 

Notons que la cinquième chambre criminelle de Tunis, spécialisée dans les crimes terroristes, a examiné vendredi dernier l’affaire de la cellule terroriste qui planifiait de faire exploser le canal de gaz naturel reliant la Tunisie et l’Algérie à travers Kasserine.
Les responsables dans cette affaire comptaient faire exploser une bouteille de gaz dans le canal. Le même groupe planifiait également de commettre des actes de vandalisme. Il envisageait aussi de kidnapper des touristes en faisant usage d’arme. L’examen a eu lieu en présence des trois accusés.

 

Le journal Al Chourouk qui a publié les détails de cette affaire a mentionné que l’un des accusés a reconnu avoir eu l’idée de ce crime en s’inspirant d’une séquence vidéo publiée sur « Youtube ».

 

Il est à signaler que l’un des trois accusés est un étudiant qui a reconnu être un adepte de l’idéologie salafiste-djihadiste. Il a été impliqué en 2013 dans une affaire de terrorisme et il a passé deux mois en prison. Le second accusé est également un étudiant. Il a été écouté dans l’affaire de l’invasion de la maison de l’ancien ministre de l’Intérieur Lotfi Ben Jeddou. Le troisième accusé, est, quant à lui, un employé journalier qui, lui aussi, était impliqué dans l’affaire de l’invasion de la maison de Ben Jeddou.

 

src:mosaiquefm.net