L'ACTUALITÉ

Une dispute dans un centre professionnel conduit la police sur la piste d'une cellule terroriste

Publié le : 01 Février 2016

 

Dans un communiqué rendu public, lundi 1er février 2016, le ministère de l’Intérieur annonce la découverte d’une cellule terroriste à Monastir.

 

Une dispute entre deux stagiaires de la formation professionnelle dans un centre à Monastir a été le déclencheur de la découverte. Le son élevé d’un téléphone diffusant des chants "terroristes" dans la chambre des deux stagiaires a été la cause de la dispute.

 

Suite à l’intervention des forces de l’ordre dans le centre, le propriétaire du téléphone a reconnu être un membre d’une cellule terroriste. Originaire du gouvernorat de Sidi Bouzid, le jeune s’est inscrit dans la cellule appelé "Ahl el-Haq" alors qu’il était étudiant à Mahdia. La cellule est composée de 6 personnes qui planifiaient des attaques terroristes contre des institutions sécuritaires et les agents des forces de l’ordre.

 

Lors de son séjour au foyer universitaire, le suspect a fait la connaissance de 5 individus qu’il projetait de radicaliser. Les investigations ont permis ultérieurement de révéler qu’ils étaient adepte de l’idéologie terroriste et qu’ils avaient fait allégeance à l’organisation terroriste Daech.

 

La perquisition autorisée par le parquet de la chambre du suspect principale a permis la saisie d’un ordinateur comportant des vidéos relatives aux attaques terroristes survenues en Tunisie ainsi que leurs auteurs présumés arrêtés par la police. Des documents en relation avec l’idéologie takfiriste ont aussi été saisis.

 

Les 6 suspects ont été maintenus en détention sur ordre du parquet qui aussi autorisé la saisie des pièces à conviction.