Chaque automne, nos cheveux tombent comme des feuilles mortes. Si ces chutes saisonnières ne durent pas plus de quelques semaines, c'est largement suffisant pour nous atteindre le moral. Comment les combattre ? En surveillant étroitement son hygiène de vie. Pour vous y aider, suivez ces 6 conseils d'une spécialiste du cheveu. 

Lorsque l'organisme est fatigué et négligé, les premières cellules à en pâtir sont les cellules à renouvellement rapide, celles de la peau et des cheveux. Conséquence ? Si vos cheveux tombent trop en entrée de saison, il faut surveiller étroitement son hygiène de vie.


1. Surveillez votre régime alimentaire

Le bon régime pour vos cheveux doit vous apporter quotidiennement les cinq composants alimentaires qui leur sont indispensables :
• Protéines
• Soufre
• Zinc
• Fer
• Vitamines du groupe B.

Au hit parade du régime cheveux, deux produits émergent dans l'alimentation courante : le jaune d'oeuf et les lentilles. Tous deux contiennent, en quantité importante, les cinq éléments indispensables.
Attention, ce régime doit également éviter les graisses saturées. Consommer le moins possible de charcuteries (sauf le jambon cuit), fast-food, graisses cuites, pâtisseries et sucres blancs, pain blanc, excès d'alcool…

2. Halte au stress !

C'est l'ennemi n°1. Lorsque le stress se manifeste, il déclenche, au niveau du cuir chevelu, une série de réactions telles que compression des vaisseaux sanguins, moindre irrigation des racines, stimulation des hormones androgènes... À terme, ces réactions conduisent à l'affinement et à la chute prématurée des cheveux.
Si vous ne parvenez pas à dominer nerveusement vos tensions quotidiennes faites une cure de magnésium : c'est un régulateur naturel de l'excitabilité nerveuse, un excellent anti-stress.

3. Stop au tabac

Entre autres nuisances, le tabac diminue l'élasticité des vaisseaux sanguins, particulièrement nombreux et étroits, au niveau du cuir chevelu. Il peut donc réduire sensiblement le flux du sang vers les racines de vos cheveux. Pour vos cheveux, cinq, six cigarettes par jour sont un maximum. Voici une nouvelle bonne raison pour arrêter !

4. Un peu de sport

Contrairement aux idées reçues, le sport est bénéfique pour vos cheveux, il aide l'organisme à éliminer les toxines sous forme de transpiration et de sébum. Mais il y a certaines précautions à prendre : la transpiration ne doit pas rester sur le cuir chevelu car elle risque de déséquilibrer son pH. Il faut donc ensuite bien se rincer les cheveux, ou les laver en utilisant des produits doux et peu moussants.

5. La gym pour les cheveux

Eh oui, comme toute autre partie du corps, le cuir chevelu a besoin d'un peu d'exercice pour stimuler la circulation du sang et favoriser l'activité des racines. Le mouvement se fait sur cheveux secs et sur l'ensemble de la tête, dans le sens de la circulation sanguine : de la nuque vers le sommet, puis des oreilles vers le sommet, en insistant sur la zone frontale et le dessus du crâne.
Pour réussir votre mouvement : poser la pulpe des doigts légèrement écartés sur le cuir chevelu et appuyer fortement, puis faire un geste en va-et-vient ou en rotation. Déplacer ensuite les doigts et recommencer ailleurs. Attention, le principe consiste à faire glisser la peau du cuir chevelu (et non pas les doigts) sur le crâne.
• Premier exercice : Massage de mobilisation
Poser la pulpe des doigts légèrement écartés sur le cuir chevelu, appuyer fortement, puis faire un mouvement en va-et-vient ou en rotation. Déplacer ensuite les doigts et recommencer ailleurs. 
Durée : une minute environ, pour couvrir toute de la tête. 
• Deuxième exercice : Massage en pincements
Cette fois-ci les mains sont à 2 cm l’une de l’autre et les doigts sont serrés. Rapprocher les doigts des deux mains, pour pincer le cuir chevelu. Durée, environ 30 secondes. 
• Troisième exercice : Massage en ventouses
Mains l’une sur l’autre, imprimer une forte pression, afin de rapprocher les phalanges des paumes et d'essayer de pincer la peau du cuir chevelu. Durée, environ 30 secondes. 

Attention, masser ne signifie pas frictionner : les doigts ne doivent pas déraper mais bien rester fixés sur l’endroit de la tête où ils sont posés. Le principe consiste en effet à faire glisser la peau du cuir chevelu le long du crâne et non les doigts le long de la peau.

6. Savoir choisir et faire son shampooing

Réussir votre shampooing est partie intégrante de votre hygiène de vie, surtout si le volume de votre chevelure a tendance à diminuer. Comme le brossage des dents, l'opération requiert quelques principes clés pour respecter l'écologie de votre cuir chevelu.
• Ne pas lésiner sur le prix : ce n'est pas le nombre de shampooings par semaine qui compte, mais la qualité et la douceur du produit.
• Ne pas lésiner sur le rinçage : même si vous vous lavez les cheveux tous les jours, même si vous êtes pressé, un rinçage prolongé est le b.a.-ba d'une chevelure saine. Sans lui, la chevelure est terne, le cuir chevelu et les cheveux sont plus vulnérables à la pollution de l'air. 
• A chaque shampooing, n'en faire qu'un : le premier lave, le second décape.

Source : doctissimo.fr