C'est ferme... et définitif : le sport c'est bon pour ce que tu as. Si tu n'es pas convaincu, découvre nos 8 arguments musclés, eux. 



1 Moral au top

Le sport est probablement le meilleur anti-dépresseur du marché. 100% naturel, il permet à ton cerveau de produire de l’endorphine, substance magique aux vertus multiples dont celle de te faire voir la vie en rose. Ne t’en prive pas.

2 No stress

Libérer l’énergie et le stress de la journée, c’est une vertu qu’on ne retrouve pas forcément dans le macramé. Le sport te procure une véritable fatigue qui te permet de dormir comme un bébé et de supprimer ta fatigue nerveuse. 

3 Pleine forme

Plus tu bouges, moins tu es crevé ! Même si cela peut te paraître paradoxal, c’est pourtant vérifié. Et inutile d’en faire des tonnes : quelques semaines à marcher un peu plus que d’habitude et tu constateras déjà les effets sur ton organisme. Tu seras même étonné de retrouver la pêche aussi rapidement.

4 Cure d’oxygène

En pratiquant une activité physique, tes cellules s’oxygènent. Tous tes tissus connaissent alors une nouvelle jeunesse. Même si ça n'annule pas les effets dévastateurs de la clope sur ton organisme, ça les contre, de même que cela limite les dégâts cérébraux causés par l’alcool.

5 Satisfaction personnelle

Le sport est source de satisfaction personnelle, quel que soit l’objectif que tu te fixes (développement de ta masse musculaire, silhouette galbée, double salto arrière, 50 longueurs de bassin ). Pouvoir se dire « Je l’ai fait ! » quelle que soit l’importance de l’objectif à atteindre, ça va te faire du bien.

6 Un corps ferme

Un corps ferme ! Ce sera de toute façon une conséquence de la pratique de ton sport, même si ce n'est pas ton objectif premier. Là encore, tu gagnes des points vis-à-vis de ceux qui sont en face de, sur, ou sous toi. Abdos de fer, jambes galbées ou épaules développées, choix non exclusif : miam ! 

7 Ça crée des liens

C’est fou ce que le sport peut créer comme liens. Miss, mets-toi au sport et tu verras comme tu pourras toujours avoir quelque chose à dire à une foule de mecs. Ne parlons même pas du pot qu’on peut aller boire avec les copains d’entraînement avant de rentrer chez soi et qui permet souvent de récupérer en refaisant le monde un moment.

Source : 
etnoka.fr