Un rendez-vous important, une grande occasion... Vous devez porter une cravate, mais vous ne savez pas comment la nouer ? Suivez nos conseils afin de réaliser un joli nœud de cravate.

 

"Le noeud est à la cravate ce que le cerveau est à l'homme" 
 
Cette citation de La Rochefoucauld suffit à résumer l'importance du noeud de cravate. Comme vous le savez peut-être déjà il existe plusieurs dizaines façons de nouer sa cravate. Deux mathématiciens, Thomas Fink et Yong Mao ont même poussé le vice jusqu'à découvrir près de 100 nouveaux noeuds grâce à une modélisation mathématique de leur invention. 
 
Mais il faut bien avouer que ceux que vous trouverez ici sont les plus connus et les plus utiles, tous décrits avec un schéma explicatif.

Le noeud simple : Le grand classique des noeuds de cravate 

 
C'est le noeud le plus utilisé. Il est simple à faire et à défaire. Il est parfait pour la plupart des cravates et pour presque tous les cols de chemise.
Au final, pour que le noeud simple soit réussi, il faut que :
- le noeud soit en harmonie avec le col de la chemise. Il doit être, ni trop dissimulé, ni trop éloigné du col.
- la partie la plus large de la cravate (juste avant "la pointe la plus large") se situe au niveau de la ceinture.


Le double-simple

 
Le double-simple est proche du noeud simple ; ce qui les différencie est un deuxième passage, un deuxième enroulement.
Ce noeud est idéal pour les hommes petits. Il est parfait pour les cols italiens et les cravates un peu fines. Il est simple et rapide à faire.
 
 
Le noeud windsor

 
Le noeud qu’il faut porter pour les grands événements.Le noeud windsor est aussi parfois appellé le noeud double (à ne pas confondre avec le double simple décrit précédemment).
Il est volumineux et se met donc avec des cols très écartés (des cols italiens par exemple) et des cravates tres fines.
Le noeud windsor a son charme, tres anglais ; mais il ne convient pas à toutes les cravates (comme les cravates en soie tissée, souvent épaisses).
Il n'a pas été créé par le fameux duc de Windsor mais ce dernier l'a rendu très populaire en le portant.
Ce noeud doit être parfaitement symétrique pour être réussi.
Il est assez compliqué à faire.
 
Le demi windsor

 
Le demi windsor est moins épais et plus facile à faire que le windsor. Il est idéal pour les cravates étroites, les soies fines et les cols ouverts.