Difficile d'y couper ! Prés de 80% des adolescents doivent affronter ce trouble de la peau. Boutons, points noirs et comédons peuvent vite devenir un cauchemar, à une période où tout le corps est en pleine mutation. Pourtant, avec des soins locaux et un traitement bien suivi l'acné peut être considérablement réduite. 

Inutile de se priver de chocolat ou encore de se laver le visage quatre fois par jour, l'acné n'est ni une affaire d'hygiène ni causée par des aliments. Il s'agit d'un trouble de l'adolescence où les hormones jouent un rôle prépondérant. Si l'acné s'estompe vers 20 ans certains jeunes adultes continuent d'en souffrir jusqu'à un âge avancé.



Quand les hormones se déchaînent 

L'acné est due à une inflammation des follicules pilosébacés, petites glandes à la base des poils. En temps normal, ces follicules secrètent du sébum, une substance grasse, qui protège la peau. A l'adolescence les hormones se réveillent, le garçon, comme la jeune fille, vont produire des hormones mâles (androgènes) en grande quantité. Ces hormones influent sur la sécrétion du sébum, en l'augmentant, donnant à la peau un aspect gras, luisant. Parfois le follicule se bouche, le sébum s'accumule alors dans le canal du follicule pour former un comédon. A la surface de la peau, au contact de l'air, le haut du comédon s'oxyde : c'est le point noir. A l'intérieur de la glande, le sébum bloqué peut être infecté par une bactérie, normalement présente sur notre peau (Propionibactérium acnes), ce qui déclenche une réaction inflammatoire : c'est le bouton rouge. 

L'acné prédomine sur le visage, le cou et le haut du dos. Elle s'atténue et disparaît, normalement, à la fin de l'adolescence. Parfois, l'acné perdure chez l'adulte jeune. Un traitement est alors souvent nécessaire.

Eviter de presser les boutons 

Pour lutter contre l'acné il faut respecter quelques petites consignes : 

- La toilette du visage, et des zones concernées, doit être faite deux fois par jour. Il faut éviter les produis agressifs et préférer les savons surgras et les pains dermatologiques à PH neutre. 

- Quand un bouton apparaît, il ne faut surtout pas le triturer, il ne partira pas plus vite ! Au contraire, en le pressant ou en essayant de le crever, on risque d'étendre l'infection et de léser encore plus la peau. Les boutons doivent être tamponnés avec un antiseptique et éventuellement avec une lotion ou une crème antibiotique prescrite par le médecin. 

- Le nettoyage de peau, pratiqué par l'esthéticienne ou le dermatologue, permet d'améliorer significativement l'acné. 

- Il faut éviter le soleil car il masque les lésions qui réapparaissent, encore plus importantes, à l'arrêt de l'exposition.


Les traitements 

Les traitements pour l'acné sont très nombreux. Aujourd'hui il existe des médicaments véritablement efficaces, mais les effets ne sont pas immédiats. Bien souvent, on constate une augmentation des boutons en début de traitement, il faut donc s'armer de patience. 

- Les traitements locaux Plusieurs classes de produits sont disponibles. En crème ou en lotion, ils agissent différemment : les antiseptiques (peroxyde de benzoyle) et antibiotiques locaux (érythromycine) luttent contre l'infection. Les dérivés de la vit A (rétinoïdes) régulent la production de sébum et empêchent les pores de la peau de se boucher. 
Tous ces produits, même s'ils sont appliqués localement, peuvent avoir des effets secondaires importants. Ils doivent être pris sous contrôle médical. 

- Les traitements par voie orale : Ils sont de quatre types 
=> Les antibiotiques : Ce sont les cyclines qui sont les plus efficaces. Ils sont photosensibilisants et nécessitent souvent la prise d'une contraception.
=> Les dérivés du zinc : Ils ont peu d'effets secondaires, idéal pour un traitement de longue durée. 
=> vitamine A acide : C'est le fameux roaccutane (n'existe plus aujourd'hui) très efficaces, ils réclament une surveillance médicale et biologique (prise de sang) durant le traitement. 
=> La pilule chez la femme : Elle permet de combattre les hormones mâles, en grande partie responsable de l'acné.