Exposée au soleil, la chevelure s’abîme. Pour les soigner, régénérez votre cuir chevelu et nourrissez la tige capillaire de vos cheveux.

    Tout comme la peau, les cheveux doivent se protéger du soleil qui agresse la cuticule, leur couche externe. En bonne santé, les écailles de cette cuticule sont aplaties le long de la tige capillaire. Desséchées par les rayons solaires, ces écailles se fragilisent et s'écartent. Dès lors, la cuticule abîmée ne joue plus son rôle protecteur et les UV s'attaquent au cortex, le coeur du cheveu. L'eau qu'il contient naturellement s'évapore, la kératine perd ses protéines et les pigments de mélanine sont altérés. Le cheveu déshydraté nécessite des soins particuliers



Le shampoing doux, la première étape du soin capillaire :

Précédé d’un bon démêlage, le cheveu doit être lavé à l’eau tiède. En fonction de la longueur des cheveux, on dosera la quantité de shampoing à utiliser pour un lavage unique. S’il n’est pas nécessaire d’en appliquer beaucoup, en revanche il est très utile de masser doucement pendant une minute cheveux et cuir chevelu. Oter tous les résidus permet de laisser respirer la fibre capillaire et de redonner de l'éclat et de la brillance aux cheveux. Lavants et hydratants, les nouveaux shampoings sont enrichis en actifs émolliants qui compensent les effets du desséchement et agissent comme un soin. Rincez vos cheveux après votre shampoing.

Le soin réparateur, indispensable pour restaurer les écailles protectrices :

Une fois les cheveux lavés, il faut les réhydrater et les nourrir en profondeur pour rétablir la barrière protectrice, en resserrant les écailles de la cuticule. Avec ou sans rinçage, les produits régénérant pour cheveux nécessitent un temps de pause variant de trois à quinze minutes. Le soin se répartit à l’aide d’un peigne à larges dents qui gaine le cheveu sans le traumatiser. Selon sa nature et son état, cassant et rêche, on utilisera un soin réparateur quotidiennement ou deux à trois fois par semaine afin d’endiguer rapidement la déshydratation. 

Source : doctissimo.fr