31ème Mercredi de la création d'entreprises

 

La 31ème édition des Mercredis de la création d'entreprises s'est tenue mercredi, sous le haut patronage du chef de l'Etat, simultanément dans tous les gouvernorats du pays. Cette journée a porté sur la présentation de l'IN'TECH, Fonds d'innovation et de développement technologique ainsi que de 24 témoignages de projets réussis et 48 criées de start up, à l'attention des banques et des institutions de financement.

IN'TECH est un fonds commun de placement en capital risque destiné à soutenir l'investissement et la création en matière d'innovation et de développement technologique.

Ce nouveau fonds s'inscrit dans le cadre de la concrétisation des orientations présidentielles érigées au rang de priorités dans le programme 2009-2014, « Ensemble, relevons les défis », et devant promouvoir notre économie au rang d'une « Economie à contenu technologique élevé, amie de l'environnement, économie en énergie et innovante ».

L'objectif stratégique étant de créer une dynamique et de relancer l'investissement au niveau des créneaux porteurs, et d'asseoir une stratégie de partenariat alliant recherche scientifique et développement technologique. C'est ainsi qu'un nouvel outil de financement a été crée à même d'encourager la montée en gamme technologique des entreprises industrielles.

 

 

 

l s'agit de favoriser la création d'une nouvelle génération de projets dans les créneaux porteurs mais aussi de financer la mise à niveau et le développement technologique du potentiel industriel, l'acquisition des technologies nouvelles et la réalisation de programmes de recherche-développement.

De même, l'objectif est de soutenir les entreprises et les aider à passer de la sous-traitance à la co-traitance. En effet, nombre d'entreprises rencontrent des difficultés à réunir les fonds propres nécessaires, pour la réalisation de leur programmes de recherche et de développement technologique, ce qui constitue un obstacle majeur à leur croissance et leur maintien.

Les problèmes rencontrés par ces entreprises résultent particulièrement de l'absence d'outil de financement spécifique et des difficultés de réunir les garanties nécessaires exigées par le système bancaire, surtout quand il s'agit d'investissements immatériels.

 

La solution est apportée avec le nouveau fonds de placement risque IN'TECH, géré par SAGES Capital avec une enveloppe de 50 millions de dinars, et qui interviendra dans le financement des investissements entre 100.000 DT et 5 millions de Dinars spécifiquement pour les nouveaux projets dans les créneaux porteurs, les projets d'extension et de mise à niveau adhérant au PMN.

Les projets doivent répondre à des conditions précises:

innovation technique et commerciale, marchés nouveaux, investissements technologiques prioritaires, innovation et augmentation de la valeur ajoutée, passage de la sous-traitance à la co-traitance.

L'intervention du Fonds permet de renforcer l'apport en fonds propres des entreprises à 70% de l'investissement, elle s'effectue à hauteur de 49% au maximum du capital de l'entreprise avec une participation minimum de 30.000 D.

Les différentes primes obtenues par l'entreprise (FODEC,

FOPRODI) pourront être intégrées au schéma de financement au titre de fonds propres. Le reste du financement (30%) devant faire l'objet d'un recours à un crédit bancaire, crédit leasing ou autre

L'objectif étant d'alléger les charges financières de l'entreprise, de faciliter l'accès de l'entreprise à des crédits bancaires moins cooteux, sans avoir à présenter des garanties bancaires supplémentaires, et surtout d'assurer la pérennité du projet.

Les participations octroyées par l'IN'TECH de même que les crédits accordés par les banques bénéficient de la garantie de la SOTUGAR.

Les mercredis de la création d'entreprises s'inscrivent dans le cadre de la Campagne Nationale pour la création et le développement des entreprises. Ils sont organisés par le ministère de l'industrie et de la technologie en collaboration avec le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le ministère de la formation professionnelle et de l'emploi et le concours de l'UTICA.

src: TAP