4e journée des compétences tunisiennes à l’étranger

TUNIS, 29 juil 2009  - La Cité des sciences de Tunis a abrité, mercredi, les travaux de la quatrième journée des compétences tunisienne à l’étranger.

Cette rencontre a été axée, cette année, sur le renforcement du partenariat universitaire entre la Tunisie et les pays de l’Union européenne et la consolidation de la coopération dans les domaines de la recherche scientifique avec des centres internationaux de recherche.

A cette occasion, M. Lazhar Bououni, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Technologie, a indiqué que cette rencontre offre l’opportunité d’examiner les réalisations du secteur en Tunisie et les contributions des compétences tunisiennes à l’étranger à la consolidation de la place du pays en tant que pôle de hautes technologies et de rayonnement scientifique.

 

4e journée des compétences tunisiennes à l’étrangerIl a évoqué l’intérêt constant accordé par le président Zine El Abidine Ben Ali aux Tunisiens à l’étranger, d’une façon générale et aux élites scientifiques et universitaires, en particulier, pour leur implication dans le développement du système national d’enseignement supérieur, de recherche scientifique et d’innovation technologique.

Le ministre a, en outre, mis l’accent sur la consolidation des liens avec les compétences tunisiennes résidant à l’étranger, en vue d’enrichir la banque des données relative aux professeurs, chercheurs et ingénieurs tunisiens, dans les universités et entreprises étrangères, et de les faire participer à l’encadrement des recherches et à la formation des étudiants tunisiens, notamment dans les filières innovantes.

Il a, d’autre part, souligné le rôle de ces compétences dans le renforcement du partenariat scientifique et technologique avec l’étranger, en vue de promouvoir le système de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, de développer le partenariat avec les centres de recherche européens et d’élargir les conventions scientifiques et de recherche conclues avec les pays d’Amérique du nord et d’Asie.

M. Bououni a mis l’accent sur le développement de la coopération internationale qui est devenue un des axes stratégiques du système de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation technologique. Il a souligné le souci d’intégrer les critères de qualité dans la formation et l’encadrement, afin de rapprocher la formation universitaire tunisienne des normes de qualité adoptées dans les grandes universités dans le monde et d’inciter à l’innovation pédagogique.

La Tunisie a conclu 955 conventions internationales de coopération universitaire, au cours de l’année 2008/2009, contre 60, en 1990, alors que le nombre des accords de coopération pour la cotutelle de thèses de doctorat est passé de 530, en 2004, à 1900, en 2008, soit le double de l’objectif escompté.

M.Bououni a, par ailleurs, passé en revue les réformes les plus importantes qui ont permis au secteur de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie d’entrer dans une étape de mutation qualitative, conformément aux objectifs du programme électoral du président Zine El Abidine Ben Ali qui a parié sur le secteur et engagé des réformes dans toutes les étapes de son évolution, dans le cadre d’une vision prospectives des mutations scientifiques et technologiques internationales.

Cette rencontre a été, également, une occasion pour informer les participants, universitaires, chercheurs et savants tunisiens, des réalisations accomplies dans le cadre de la promotion du système des diplômes universitaires et le passage au LMD (Licence-mastère-doctorat).

D’autres questions ont été évoquées dont les nouvelles orientations dans le domaine de la recherche, les pôles technologiques et les laboratoires de recherche.