5èmes journées d'ingénierie et de maintenance biomédicales et hospitalières

Les 5èmes journées nationales d'ingénierie et de maintenance biomédicales et hospitalières se sont ouvertes mercredi, à Ghammarth (banlieue nord de Tunis).

Cette manifestation organisée par le Centre d'études techniques et de maintenance biologique et hospitalière a pour objectif d'identifier les moyens de consolider l'efficacité et le rendement du système de maintenance et d'exploiter davantage les nouvelles technologies de l'information, pour gagner les paris du secteur de la santé.

A cette occasion, Mme Najoua Miladi, secrétaire d'Etat chargée des établissements hospitaliers, a mis en exergue l'importante mutation qualitative réalisée dans le secteur de la santé, au niveau de la modernisation de l'infrastructure et de la généralisation des équipements médicaux de pointe à tous les établissements hospitaliers dans toutes les régions du pays.

Ces journées ont, également, offert l'opportunité de mettre l'accent sur l'adaptation du secteur de la santé aux progrès enregistrés dans l'industrie mondiale des équipements et des accessoires médicaux.

La secrétaire d'Etat a, hautement, salué la coopération établie entre les différents intervenants, dans le secteur, en vue de promouvoir le système de maintenance et gagner les paris posés, notamment l'amélioration de la qualité des services de santé.

Dans le cadre du programme de mise à niveau des structures de maintenance de l'infrastructure et des équipements, le secteur sera renforcé par de nouveaux équipements médicaux, et sera marqué par la consolidation des ressources humaines nécessaires dans le secteur de la maintenance et du contrôle technique, et par l'instauration d'un système de contrôle périodique de la qualité des équipements et des locaux.

L'action se poursuit, d'autre part, pour conforter le rendement des structures publiques de la maintenance, à travers leur insertion dans le système de mise à niveau du secteur hospitalier, l'amélioration de la fonctionnalité des équipements et des bâtiments, pour atteindre un taux de 90 pc, et l'adaptation des services techniques des établissements hospitaliers aux normes ISO 9000.

src: TAP