Carte électronique pour étudiants

Une puce pour simplifier la vie estudiantine

Dans quelques semaines, voire quelques mois (probablement àla fin de l'année 2007), tous les étudiants inscrits dans des instituts d'enseignement supérieur publics pourront utiliser une carte àpuce avec un mot de passe personnel, qui a pour principal avantage de simplifier certaines procédures liées àla vie estudiantine.

Nous sommes actuellement en phase de dépouillement des offres, observe M. Raouf Laroussi, conseiller du ministre de l?nseignement supérieur. "ous espérons pouvoir livrer les cartes àla fin de l?nnée 2007, si toutes les procédures se déroulent dans les délais? Lancé par le ministère de l?nseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Technologie, le projet de conception d?ne carte électronique pour les étudiants s?nscrit dans le cadre national de développement de l?dministration électronique et de l?nformatisation de la gestion de l?nseignement supérieur, et ce, àtravers la réalisation d?n Système d?nformation national universitaire (Sinus) dont l??aboration a été entamée. La conception de ces cartes permettra, ainsi, de remplacer les anciennes cartes utilisées par les étudiants et qui leur permet d?ccéder aux différents services que leur offrent les établissements d?nseignement supérieur (EES) tels que les services administratifs, pédagogiques, de bibliothèque, d?ébergement et de restauration...

Utiliser sa carte pour s?nscrire et avoir accès àdes documents pédagogiques

Le cahier des charges, qui a été établi, présente, avec force détails, la configuration que doit avoir la carte et les divers services qu?lle doit remplir. Sur la face recto de la carte doit figurer le logo ainsi que l?dresse du site web de la carte, le libellé de l??ablissement, la photo de l??udiant, le nom et le prénom, le numéro de la carte d?dentité nationale, l?dentifiant , la date de naissance, l?dresse du courrier électronique, le code àbarres représentant le numéro de la CIN de l??udiant. La face verso de la carte présente le libellé de l?niversité, le code Cnss de l??ablissement, le niveau d??udes de l??udiant, l?dresse de l?niversité, le numéro de téléphone àcontacter en cas de perte de la carte et le numéro de série de la carte. Celle-ci va permettre àl??udiant, soit avec authentification du code PIN, soit avec l?tilisation d?n nom d?tilisateur et d?n mot de passe, d?ccéder àplusieurs services universitaires. Un de ces services concerne, àtitre d?xemple, la réorientation universitaire. L??udiant pourra procéder àla réorientation en ligne, soit en utilisant sa carte àtravers un lecteur avec authentification (code PIN), soit par l?tilisation d?n nom d?tilisateur et d?n mot de passe. Avec cette carte, l??udiant peut aussi s?nscrire àla bibliothèque et emprunter des livres. Le responsable de la bibliothèque assure l?ncodage de la carte, indiquant son inscription àla bibliothèque afin de mettre àjour la base locale des lecteurs. Ensuite, àchaque fois que l??udiant se présente àla bibliothèque, il accédera aux ressources bibliographiques soit en utilisant sa carte, àtravers un lecteur avec authentification du code PIN, soit par l?tilisation d?n nom d?tilisateur et d?n mot de passe. Cette carte assure, en outre, d?utres fonctions dont la fonction de restauration et celle de l?ébergement. En effet, l??udiant pourra avec cette dernière accéder au restaurant, réserver s?l le désire des repas, et charger et recharger cette carte avec un nombre déterminé de jetons qui vont lui permettre d?cheter son repas.

La restauration et l?ébergement, services inclus

Comment s?ffectue la recharge? L?ncodage correspondant àla recharge doit être effectué par l?pérateur du guichet qui procède aussi àl?mpression d?n re?de recharge remis àl??udiant. Le nombre de tickets de recharge sera, àpriori, de dix tickets virtuels d?ne valeur de 0,2 dinar chacun. La même procédure doit permettre, aussi, la tenue d?n journal de transactions sur une base de données locale. Lorsque l??udiant se présentera au restaurant, muni de sa carte pour prendre son repas, il présentera celle-ci àl?pérateur qui se chargera de déduire un jeton et qui sera matérialisé par l?mpression d?n re?qui est remis àl??udiant. Celui-ci doit, alors, se munir de ce re?pour prendre son plateau repas. Il pourra, par ailleurs, consulter son solde de tickets de restauration par la lecture de sa carte avec ou sans lecture et sans authentification. S?gissant, enfin, de la fonction hébergement, celle-ci, précise le cahier des charges, sera réduite au contrôle d?ccès dans les foyers universitaires avec une journalisation et pourra évoluer plus tard vers un contrôle d?ccès avec authentification. "Cette carte àpuce est valable pour trois ans, observe le conseiller du ministre, renouvelable en cas de perte. Elle est, àchaque fois, réactivée par l?nstitution. Les étudiants qui comptent poursuivre leurs études et effectuer un mastère pourront conserver cette carte. Il y aura, en outre, un site web qui sera totalement consacré àla gestion de cette carte électronique". L?ctivation des services liés àcette carte électronique se fera par priorité. Dans un premier temps, les étudiants détenteurs de cette carte pourront avoir accès aux services suivants: accès aux laboratoires, inscription àla bibliothèque, restauration universitaire, consultation du solde ... Enfin, àpartir de la deuxième année du projet, cette carte permettra la confirmation de l?nscription administrative après l?nscription en ligne. Cette opération est réalisée par le service de scolarité qui vérifie l?dentité du porteur de la carte et assure sa réactivation. Les étudiants pourront, en outre, avec cette carte, demander une attestation de présence, une attestation de réussite, de redoublementŠIls pourront également consulter leurs relevés de notes, emprunter des ressources bibliographiques et accéder, enfin, àleur foyer.

Article paru dans La Presse du 20 octobre 2007 par I.HAOUARI