Administration : Université d'été sur la gestion de ressources humaines

TUNIS, 9 juil 2009  - Les travaux de la 12ème université d'été sur ''la gestion des ressources humaines, l'éthique professionnelle et la gouvernance'' ont été ouverts, jeudi à Tunis, avec la participation d'universitaire et des spécialistes de la Tunisie de l'Algérie, du Maroc, de la France, de l'Italie, du Sénégal et de la Mauritanie.

Organisés par l'association des responsables de la formation en gestion des ressources humaines des entreprises avec le concours de la fondation de développement Konrad Adenauer, les travaux portent sur la réalité et les perspectives de développement de la gestion de ressources humaines dans les établissements et les entreprises dans le contexte de la conjoncture économique.

A cette occasion, M. Féthi Bdira, directeur du cabinet du ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la fonction publique et du développement administratif, a souligné la nécessité de déployer davantage d'efforts pour consacrer la transparence et l'équité entre l'administration et le citoyen afin d'impulser le processus de développement.

 


 

Il a relevé l'importance de ces rencontres internationales qui offrent l'opportunité d'échange des expertises et des expériences et de prendre connaissance des dernières nouveautés en matière de gestion des ressources humaines.

Il a indiqué que le président Zine El Abidine Ben Ali a pris l'initiative au lendemain du changement d'introduire un ensemble de réformes qui ont renforcé la place du développement administratif dans le cadre du développement global et conférer à l'administration tunisienne l'efficacité requise à travers notamment l'investissement dans l'élément humain et la promotion des potentialités humaines ce qui a renforcé la confiance mutuelle entre le citoyen et l'administration.

De son côté, Mme Zeineb Mahjoub, présidente de l'Association des responsables de la formation dans la gestion des ressources humaines des entreprises, a exprimé l'espoir que cette rencontre offre la possibilité d'approfondir l'examen des questions ayant trait à la bonne gestion administrative, notamment à travers le développement des ressources humaines.

Elle a indiqué que l'élément humain constitue un facteur essentiel du développement de l'entreprise et de son aptitude à résister dans le contexte des mutations économiques actuelles à l'intérieur et à l'extérieur.

Pour sa part, M. Thomas Schiller, représentant de la fondation Konrad Adenauer, a mis l'accent sur l'importance d'accorder l'intérêt nécessaire au facteur humain dans le cadre de la crise économique mondiale à travers une meilleure gestion des ressources humaines des entreprises.