Aujourd'hui à l'ESC de Tunis: Une Rencontre-débat avec ...

Aujourd'hui à l'ESC de Tunis: Une Rencontre-débat avec Todorov

Une rencontre-débat avec Tzevan Todorov, grand penseur franco-bulgare, a lieu vendredi 12 octobre 2012, à 15h à l’Ecole Normale Supérieure de Tunis. Le débat sera  animé par le Pr. Samir Marzouki.

 

Cet évènement tant attendu est un moment privilégié pour faire découvrir au public l’étendue de l’œuvre de notre illustre invité, qui couvre des disciplines variées et multiples, telles que la critique littéraire, l’histoire de l’art et de la pensée, l’orientalisme, l’humanisme et la sémiologie.

 

 esc tunis

 

Né le 31 mars 1939 à Sofia, Tzevan Todorov se rend à Paris en 1963 et devient docteur d’Etat en 1970. Il acquiert la nationalité française en 1973. Il travaille au CNRS à partir de 1968. Il y est actuellement directeur de recherche honoraire et dirige en parallèle le Centre de recherche sur les arts et le langage.

 

Initialement théoricien de la littérature, il se consacre depuis les années 80 à l’histoire des idées, aux problèmes de la mémoire et au rapport à l’autre dans des cadres historiques aussi divers que la conquête du Mexique ou les camps de concentration totalitaires.

 

Tzvetan Todorov est d’abord remarqué pour sa traductiondes Formalistes russes (1965), qui a largement contribué à la diffusion de la poétique contemporaine. Son essai Littérature et signification a fait de lui un des pionniers de la renaissance de la rhétorique. Dans son Introduction à la littérature fantastique (1970), il analyse le genre littéraire fantastique.

 

Les réflexions postérieures de Todorov portent principalement sur l’altérité et notamment sur la question du « nous » et des « autres » dans les discussions des humanistes en Europe lors de la découverte du Nouveau Monde, pendant le processus de colonialisme et au cours du XXe siècle, ainsi que sur la question de la mémoire.

 

Tzvetan Todorov a souvent été invité dans plusieurs grandes universités américaines - New-York, Columbia, Harvard, Yale et à l’université de Californie – en qualité de professeur-conférencier. Il est docteur honoris causa de l’Université de Liège et membre du Comité de soutien aux personnes victimes de la torture et de la violence. 

 

Source: l'EconomisteMaghrebin.com 

Photo d'illustration