Eclairages sur la consultation nationale sur le livre et la lecture dans les régions

La consultation nationale autour du livre et de la lecture qui a démarré officiellement le 25 avril dans le cadre de la Foire internationale du livre de Tunis englobe toutes les régions.



Elle vise à faire le point sur l'état des lieux du livre et de la lecture à travers la mise en place de commissions de réflexion régionales dans tous les gouvernorats et l'organisation de rencontres et de conférences sur l'incitation à la lecture en tant que pratique culturelle constante et permanente.
Prévoir des épreuves de "lecture de livre" en tant de matière dans les programmes scolaires

Dans le gouvernorat de Sousse, la consultation vient de démarrer avec la participation de représentants du ministère de la culture et de la sauvegarde du patrimoine, et ce, en présence d'un grand nombre d'écrivains et d'hommes de la culture.

Les interventions ont porté essentiellement sur les législations instituées au profit du livre, les droits d'auteur et la relation du tunisien avec le livre.

Les participants ont appelé à ancrer la tradition de la lecture auprès des enfants en programmant des épreuves spécifiques à la lecture du livre en tant que matière dans les programmes scolaires et à intensifier les émissions radiophoniques et télévisuelles à propos des auteurs, du livre et de l'édition.
Vers une stratégie nationale pour la promotion du livre

Dans le gouvernorat de Monastir, les réunions se poursuivent entre intellectuels, éditeurs et éducateurs pour débattre du thème "Les bibliothèques publiques et la lecture à l'ère des technologies de l'information", et ce, dans le cadre du troisième et dernier chapitre du programme régional de la consultation.

Les travaux de la consultation au niveau de cette région se termineront le 19 juin par la lecture du rapport final et sa discussion.

Cette phase intervient après quatre séances qui ont été consacrées à l'examen de la situation actuelle des secteurs du livre et de la lecture, des défis et de la mise en place d'une stratégie nationale pour la promotion du livre.
Consolider la présence du livre dans les établissements d'enseignement

Par ailleurs, le programme de la consultation dans le gouvernorat de Gabes a fait l'objet d'une rencontre entre les intellectuels dans la région qui ont considéré cette question une réaffirmation des efforts déployés en vue de consolider la place du livre et d'encourager les tunisiens de tout âge à la lecture.

Il est à signaler que le nombre des bibliothèques dans le gouvernorat de Gabes est de 22 bibliothèques dotés d'environ 334 mille livres. Le nombre des lecteurs s'élève à 270 mille alors que le nombre des abonnés atteint 7983.

Dans le gouvernorat de Béja, les réunions se sont penchées notamment sur l'examen du cadre juridique régissant le livre et sur l'économie du livre en Tunisie.

Les propositions formulées portent sur l'aide aux éditeurs, la dynamisation du rôle de la société civile à l'encouragement de la production culturelle et à la lecture ainsi que sur le renforcement de la présence du livre dans les établissements de l'éducation.

Le programme de la consultation régionale se poursuit au niveau du gouvernorat de Ben Arous à travers l'organisation de plusieurs séances et réunions axées sur les moyens de promouvoir le secteur du livre et de la lecture du livre, compte tenu de son apport pédagogique et scientifique.

src: TAP