Enseignement supérieur : plus de choix de formation et plus de places dans les filières prometteuses

 L'enseignement supérieur, en Tunisie, aborde une nouvelle étape qui vise à relever les défis posés, notamment la consolidation de la qualité de la formation et son adaptation aux besoins de l'entreprise économique, l'amélioration de l'employabilité des diplômés, ainsi que la codiplômation pour les diplômes des universités tunisiennes.

Afin de réaliser l'ensemble des objectifs fixés pour la période 2010-2014, l'Etat a réservé 1035 millions de dinars dont 432,6 millions de dinars et 6 millions de dinars au titre des projets en cours d'exécution.
 
 
 
Les efforts seront, d'autre part, renforcés au cours de la prochaine étape, en vue de diversifier davantage les choix devant l'étudiant, d'augmenter la capacité d'accueil de la formation dans les filières prometteuses et à forte employabilité, telles que l'ingénierie, l'informatique et les communications.

En parallèle, l'action est orientée vers la généralisation du système d'évaluation, la garantie de la qualité, dans les différents établissements d'enseignement supérieur, le parachèvement de l'instauration du système LMD, ainsi que l'amélioration du rendement du cadre enseignant.

Ces objectifs seront atteints à travers le renforcement de la formation des formateurs, l'augmentation du taux d'encadrement, l'implication des professionnels et des spécialistes dans les secteurs de production dans les entreprises, entre experts tunisiens et étrangers, et la polarisation des compétences émigrées.

En outre, vu le rôle des technologies modernes de la communication dans l'amélioration du rendement de l'enseignement supérieur, les parties concernées veillent au développement des réseaux de communication et l'acquisition de nouveaux équipements informatiques.

A cet effet, la période écoulée a été marquée par la mise en place de l'intranet de l'enseignement supérieur et la promotion des services du centre Khawarezmi de calcul mécanique.

Afin d'approfondir la démarche de l'amélioration de l'employabilité des diplômés et leur adaptation aux besoins des entreprises tunisiennes, les efforts sont axés sur la facilitation de l'ouverture de l'université sur son environnement économique, la consolidation des relations de partenariat entre l'enseignement supérieur et la production, l'enracinement de la culture de la création d'entreprises chez les étudiants, ainsi que le développement de relations de coopération avec les universités étrangères.

Dans le même contexte, un intérêt particulier sera accordé à la question de la recherche scientifique universitaire, en raison de la haute valeur ajouté qu'il garantit et qui est de nature à améliorer le rendement des activités économiques.

A cet effet, les efforts seront orientés vers la consolidation des structures de recherches et l'amélioration de leurs conditions de travail, grâce à la modernisation des méthodes de suivi, de financement et d'évaluation, la diffusion de la culture scientifique, l'encouragement des chercheurs à la participation aux manifestations scientifiques, l'accélération du parachèvement de la numérisation des bibliothèques universitaires, la valorisation des résultats de la recherche scientifique universitaire, à travers le renforcement de l'ouverture sur l'environnement économique, la dynamisation du partenariat entre les entreprises économiques et l'extension du réseau des pépinières d'entreprises, autour des établissements d'enseignement supérieur.

Dans le cadre de la concrétisation du choix de la mise en place d'un enseignement supérieur virtuel, parallèle à toutes les filières et tous les niveaux universitaires, afin de diffuser la culture de la formation et l'apprentissage durant toute la vie à distance, la prochaine période verra la consolidation de l'université virtuelle, grâce à la modernisation de ses équipements, l'enrichissement de ses contenus de la formation qu'elle fournit et la production de cours sur supports numériques.

Les oeuvres universitaires, pour leur part, bénéficient d'une grande part d'intérêt au sein des orientations pour le développement de l'enseignement supérieur. Dans ce sens, un ensemble de mesures pratiques seront exécutées, touchant, en particulier, l'hébergement, la restauration, les activités culturelles et sportives, et l'encadrement psychologique.
 
src: TAP