Large campagne de lutte anti-tabac durant les soirées ramadanesques

Attention le tabac tue! On ne le répétera jamais assez .... Fumer une seule Chicha (narguilé) équivaut à fumer deux paquets de cigarettes, soit 30 grammes de tabac.

Le narguilé est responsable des cancers du poumon, de la gorge, des lèvres et de la bouche. Il peut provoquer les accidents cardiovasculaires. La relation entre la Chicha, les cas d'impuissance sexuelle et la stérilité a été mise en évidence. De même pour les risques de transmission bactérienne, le narguilé étant souvent consommé en groupe mais avec un seul embout.
 
 

La Chicha est très sollicitée pour meubler les longues soirées ramadanesques, entraînant de plus en plus de jeunes et d'adolescents.

Cette année les services compétents ont décidé d'agir autrement à travers des campagnes de sensibilisation ciblant ces jeunes dans les locaux publics (cafés, salons de thé.. etc), partant du constat que la Chicha, ce fléau plus redoutable que la cigarette est aux risques encore sous-estimés par la majorité écrasante de ses adeptes.

La campagne s'inscrit dans le cadre de l'initiative du Président de la république de proclamer l'année 2009, année de lutte antitabac et de 2010, année de lutte contre le cancer.

De nombreuses manifestations ont été organisées dans ce sens, au niveau national et régional pour aider les fumeurs désireux d'arrêter la cigarette et diffuser une culture préventive.
 
 
 
A présent, 250 consultations antitabac sont opérationnelles dans toutes les régions. Les services sont assurés par un corps médical spécialisé. L'Etat fournit les médicaments de substitut à la nicotine et assure la prise en charge de l'addiction, gratuitement.

Au volet législatif, il est à préciser que la loi nationale interdit la consommation du tabac dans les lieux publics. De même pour la vente des cigarettes aux enfants ou devant les établissements éducatifs.

En ce qui concerne les efforts de lutte contre le cancer, il est à rappeler que depuis l'année 2010, un plan a été mis au point pour encourager le dépistage précoce des cancers, le renforcement de la formation continue des cadres médicaux et améliorer l'accès des citoyens aux services médicaux préventifs et curatifs.

Autres mesures de lutte contre le cancer, la multiplication des campagnes de sensibilisation quant à l'importance du dépistage précoce des cancers du sein et du col de l'utérus, le développement des soins palliatifs et la fourniture des médicaments et traitements recommandés par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

La société civile assume un rôle clé dans la concrétisation des initiatives nationales visant à lutter contre le tabac et le cancer et à diffuser la culture préventive auprès de toutes les catégories de la société.

Il convient de noter dans ce sens que la création récente de l'Association "Saida" de lutte contre le cancer, que préside Mme Leila Ben Ali épouse du Chef de l'Etat, contribuera sensiblement à l'amélioration de la qualité des soins et de prise en charge des maladies cancéreuses. La jeune Association prévoit, d'ailleurs, l'ouverture d'un Institut Ezzahraoui pour soutenir les efforts de l'Etat dans ce domaine et offrir une prise en charge globale intégrée et innovante des cancers.

Il reste, toutefois, que la première prise en charge débute par soi. Alors, un fumeur informé ne devrait-il pas conduire à un non fumeur responsable de sa santé et de celle de ceux qui l'entourent.
 
src: TAP