Le forum de Carthage met le cap sur l'appropriation de la technologie

Le forum de Carthage sur l'investissement, traditionnelle manifestation internationale organisée par l'Agence de promotion des investissements extérieurs (FIPA) et destinée à faire connaître le site de production Tunisie auprès des communautés d'affaires étrangères, se tiendra, cette année, du 3 au 4 juin, à Gammarth, sur le thème des ''déterminants de l'attractivité technologique du site Tunisie''.

Selon Mme Mongia Khemiri, Directrice générale de FIPA, cette thématique, érigée en créneau hautement stratégique, est inscrite au 11ème point du programme présidentiel (2009-2014) : "vers une économie à contenu technologique élevé, amie de l'environnement, économie de l'énergie et innovante".

L'objectif du forum qui est à sa 12ème édition, est de favoriser une meilleure visibilité de l'offre tunisienne en matière de technologie, de savoir faire et de qualification disponibles.

Un des trois panels du forum auquel prendront part un millier de participants représentant 23 pays, sera consacré à la présentation du rôle du capital humain et des entreprises dans la maîtrise de la technologie. A cette fin, la stratégie de la Tunisie en matière de production de savoir sera présentée.

L'accent sera mis sur l'effort déployé par l'Etat tunisien en matière ''d'éducation, de formation de recherche, d'appropriation par les agents économiques publics et privés de la technologie et d'amélioration de son taux de pénétration dans les secteurs productifs''.
 
 
 
Un intérêt particulier sera porté au développement à terme d'une dizaine de technopoles répartis sur tout le territoire du pays. La Tunisie a pour ambition de créer des espaces privilégiés, voire des "îlots d'excellence" favorisant des synergies entre formation-recherche-entreprenariat et des effets d'agglomération fortement attractifs pour les investissements étrangers.

Le deuxième panel sera consacré à la perception de la Tunisie dans les rapports internationaux (compétitivité globale, cadre de vie, développement humain, évaluation de l'économie tunisienne par la Banque mondiale).

Pour Mme Mongia Khemiri, une attention toute particulière sera accordée à l'analyse des bons scores obtenus par la Tunisie dans certaines sous- rubriques (gouvernance, bonne gestion des deniers publics...)

Le troisième panel traitera du thème : ''l'offshoring : vers une évolution davantage technologique''. Il s'agit de faire le point sur la délocalisation internationale des services en Tunisie, notamment des technologies de l'information et de la communication (11 % du PIB) et des prestations des sociétés de services en ingénierie informatique (SSII).

Les TIC, qui ont contribué au phénomène de la délocalisation internationale des services ou off shoring, ont permis de développer en Tunisie des stratégies entièrement dédiées au développement de nouvelles activités : centres d'appel, saisie de données, télé-démarchage, services d'appui technique de base, traitement de transactions, activités de recherche et développement, ingénierie...)

S'agissant des nouvelles tendances du forum, Mme Mongia khemiri en a évoqué deux. D'abord,''le forum ne cible plus uniquement des investisseurs désireux de s'implanter en Tunisie mais d'identifier des partenaires pour les entreprises tunisiennes. ''Il s'agit pour nous, a-t-elle dit, d'un pas important sur la voie de l'internationalisation de l'entreprise tunisienne''.

Vient ensuite la tendance du forum à inscrire dans la durée, voire à pérenniser l'Investissement direct étranger(IDE) déjà implanté en Tunisie, et ce, à travers l'assistance optimale qu'apportent les autorités tunisiennes aux entreprises ayant déjà fait le choix de la Tunisie comme plateforme de développement de leurs activités.
 
src:TAP