Crise à l'INSAT: Les étudiants en grève et boycottent les examens

 
L'INSAT connait depuis le mois de décembre dernier une crise sans précédent et qui vient de franchir un nouveau cap avec la décision des étudiants d'entrer dans une grève ouverte jusqu'à satisfaction de leurs demandes. Une grève qui coïncide avec le début des examens. Une bonne partie d'étudiants semble être bien déterminée à aller jusqu'au bout quitte à rater le semestre.
 
 
tunisie-crise-a-linsat-les-etudiants-en-greve-et-boycottent-les-examens
 
 
Voici le récit de la 2ème journée de la grève raconté par  Mohamed Nadhir Salem, étudiant à l'INSAT et membre du Club "INSAT PRESS": 

 
C’est le 2ème jour de la grève ouverte à laquelle les organisateurs du Mouvement INSAT ont appelé depuis Décembre. Une grève qui a commencé en force à 8 :00. Un grand nombre d’étudiants se sont réunis dans le hall de l’institut pour exprimer leur avis : « On va continuer notre grève jusqu’à ce qu’on réalise nos demandes ».

A 8 :30, on a vu quelques niveaux entrain de passer leurs examens malgré la grève générale à l’extérieur à savoir IIA2, GL2, IIA3… Une question qui se pose sur les causes qui ont poussé ces étudiants à passer les examens dans une telle atmosphère.

A la fin de la 1ère session d’examens à 10h, tous les étudiants de l’INSAT se sont rencontrés dans le hall en ayant une seule décision : grève ouverte jusqu’à ce que les demandes soient réalisées. Les niveaux qui ont passé les examens de 8 :30 ont rejoint leurs collègues dans le hall de l’INSAT.

Les demandes étaient claires :

- Le changement radical au niveau de l’administration à savoir le changement du directeur des études et le directeur de la vie universitaire et de relations avec l’environnement.
- Signer des conventions avec les entreprises
- Avoir des coopérations avec les universités étrangères
- Eliminer les contraintes liées aux PFE et aux PFA
- Donner un peu de liberté aux clubs
 
Entre temps, une réunion entre les profs et l’administration a eu lieu. Ils ont décidé de reporter les examens jusqu’à lundi  et ils ont appelé à des réunions entre les départements et les étudiants des différents filières. Des réunions qui ont été sans intérêt selon les étudiants vu que le vrai problème n’est pas avec les profs. Selon les étudiants, l’administration est la cause de cette grève
 
 Crédit photo: INSAT-PRESS